Favoriser l'accès au logement pour les publics fragilisés (santé mentale et précarité) - partenariat avec le Relais Social Urbain Namurois et Gestion Logement Namur

le projet "Capteur de logement" en quelques mots

 

  • Proposer un interlocuteur unique pour les propriétaires
  • Envisager des garanties financières rassurantes
  • Organiser l'accompagnement psycho-social des personnes en logement
  • Reloger des personnes vivant avec un trouble de santé mentale et/ou en situation de précarité

 

 

Le projet "Capteur de logement" en images

 

 Reportage "Enfin chez soi grâce au capteur de logement" - J.T. de Canal C, 17 décembre 2014

 

 

L'invité - Bruce RENSON, capteur de logement Namur - J.T. de Canal C, 17 décembre 2014

 

 

Descriptif du projet

 

Le projet de capteur de logement vise à favoriser l’accès au logement pour des personnes vivant avec un trouble de santé mentale et/ou en situation de précarité. Il se réalise notamment par le développement de garanties pour le propriétaire (diverses options de garantie financière et accompagnement psychosocial des personnes en logement).

L’accès à un logement "traditionnel" (issu du parc immobilier privé) est souvent rendu difficile pour les personnes fragilisées en raison de leurs faibles revenus, du montant élevé des loyers et des charges mais également de la stigmatisation liée à leurs problématiques ou à leurs modes de ressources financières (revenus d’intégration du CPAS, allocations pour personne handicapée, statut d’invalidité,…).

Afin d’aider ces personnes dans leurs démarches, nous nous sommes inspiré d’un projet développé à Charleroi et avons retenu de celui-ci l’innovation suivante : engager une personne spécialisée (disposant de compétences spécifiques dans le secteur de l’immobilier) et neutre (n'étant pas issu du secteur de la santé mentale ni de l’action sociale) pour entrer en contact avec les propriétaires privés.

Grâce à ce profil spécifique et à des partenariats complémentaires, le « capteur de logement » accomplit les missions suivantes :

  • Assurer la prospection de biens issus du parc immobilier privé ;
  • Tenir un rôle d’intermédiaire et de médiateur avec les propriétaires ;
  • Aborder ouvertement avec ceux-ci les enjeux financiers liés à la location ;
  • Proposer aux propriétaires des « options de garanties » (gestion du paiement de loyer, accompagnement à domicile et/ou gestion du bien) ;
  • Si nécessaire, informer et déstigmatiser ;
  • Inciter les propriétaires à entrer dans une « démarche de solidarité à risque limité » ;
  • Aboutir à la captation de biens issus du parc immobilier privé. 

  

 

Un projet partenarial

 

Le projet de capteur de logement est un projet partenarial impliquant, au départ, trois types d’acteurs issus de trois secteurs différents :

  • La santé mentale : Réseau Santé Namur 
  • L’action sociale : partenariat avec le Relais Social Urbain Namurois
  • Le logement : partenariat avec une Agence Immobilière Sociale (A.I.S.)

Afin d'organiser l'accompagnement psycho-social et pour pouvoir introduire une nouvelle demande, de nombreux partenaires du paysage namurois ont signé une convention spécifique.

 

 

CONTACT

 

Bruce RENSON, Capteur de logement

Les candidatures sont à adresser par le biais d'une association partenaire du projet. Les particuliers ne peuvent pas introduire de demande directement. N'hésitez cependant pas à en parler à l'un des professionnels qui vous suit afin qu'il se renseigne pour vous ou qu'il contacte la coordination du Réseau Santé Namur (voir onglet CONTACT).