Deprecated: The behavior of unparenthesized expressions containing both '.' and '+'/'-' will change in PHP 8: '+'/'-' will take a higher precedence in /home/reseausavj/www/plugins/system/t3/includes/lessphp/less/less.php on line 5085

Deprecated: The behavior of unparenthesized expressions containing both '.' and '+'/'-' will change in PHP 8: '+'/'-' will take a higher precedence in /home/reseausavj/www/plugins/system/t3/includes/lessphp/less/less.php on line 7787

 

 

Le projet « Réseau Santé Namur » cherche à créer un espace de concertation entre des acteurs issus de secteurs différents mais qui, tous, s'occupent de personnes souffrant de problématiques psychiatriques.

 Que l'on soit acteur dans le secteur de la médecine générale, de l'aide sociale, de l'hébergement, des soins à domicile, de la réhabilitation psycho-sociale, de la réinsertion socio-professionnelle, etc., on peut être impliqué dans une situation qui concerne le domaine de la santé mentale. Il apparaît donc comme primordial d'organiser des modalités de coopération qui puissent être communes aux différents acteurs namurois.

De sorte à ce que les usagers puissent être accompagné par des partenaires qui se parlent et qui parlent le même langage. De sorte à ce que les professionnels puissent davantage coordonner leurs actions autour de l'usager.

La finalité du réseau est donc que l'usager, en poussant les portes d'une institution, n'entre pas seulement dans une institution mais entre dans un réseau.

 

 

FINALITé DU RéSEAU SANTé NAMUR 

"Toute personne vivant avec un trouble de santé mentale 
devrait pouvoir choisir et trouver une place
au sein d'un réseau local de structures
pouvant participer à son rétablissement"

 

  • La terminologie "vivre avec" a été volontairement utilisée en lieu et place de l'expression habituelle "souffrir de".

  • "pouvoir choisir et trouver" renvoie (1) à la notion fondamentale de libre circulation et de libre choix de l'usager au sein du réseau, (2) au fait que l'usager ait accès à une information claire et précise des dispositifs existant afin de pouvoir s'y orienter et (3) au travail des professionnels d'identifier si le réseau dispose des structures nécessaires pour que l'usager puisse trouver réponse à ses besoins.

  • Le vocable "structures pouvant participer à son rétablissement" permet de rassembler, en une seule et même expression, les acteurs du soin et les acteurs non soignants qui, tous, de manière diverse participent au rétablissement de l'usager.

 

 

LES 5 FONCTIONS

Le guide intitulé “Vers de meilleurs soins en santé mentale par la réalisation de circuits et de réseaux de soins” prévoit la formalisation d’un réseau incluant :

  • des acteurs (ici appelés partenaires) issus des cinq fonctions (telles que définies dans le guide précité) ;
  • de même que la fédération d’associations d’usagers “Psytoyens” et l’association de proches “Similes”.
 

Fonction 1 - Première ligne

Activités en matière de prévention, de promotion des soins en santé mentale, de détection précoce, de dépistage et de pose d’un diagnostic (secteur ambulatoire {médical, psychiatrique, psychologique,…}, soins à domicile, acteurs de première ligne, services d’accompagnement, etc.).

 

Fonction 2 - Équipes mobiles

  • Fonction 2A : équipes mobiles de suivi intensif (spécialisées en santé mentale) ;
  • Fonction 2B : équipes mobiles de suivi continu (spécialisées en santé mentale) ;
  • Autres équipes mobiles.

 

Fonction 3 - Réhabilitation psycho-sociale

Institutions et services travaillant à la réinsertion et à l’inclusion sociale (aide sociale, réinsertion socio-professionnelle, formation, centres de jour, hôpitaux de jour, loisirs, culture, sport, etc.).

 

Fonction 4 - Soins hospitaliers intensifiés

Les hôpitaux généraux avec service de psychiatrie, les hôpitaux psychiatriques et les hôpitaux de jour.

 

Fonction 5 - Habitat, logement et hébergement

Acteurs travaillant dans le domaine du logement (logements sociaux, agences immobilières sociales, etc.), de l’hébergement (maisons d’accueil, services résidentiels pour adultes, etc.) ou de l’habitat spécifique (Initiatives d'Habitations Protégées et Maisons de Soins Psychiatriques).

 

 

ZONE D'ACTION

Initialement, le territoire d'action visé par le projet "Réseau Santé Namur" était l'arrondissement judiciaire de Namur ainsi que les communes d'Anhée et d'Yvoir. Ce territoire représentait une population de +/- 300.000 habitants, répartis sur 18 communes, et correspondait à la zone d'intervention des équipes mobiles "PLEIADE". Depuis 2018, le Réseau Santé Namur oeuvre à l'élargissement de son territoire d'action qui couvre maintenant toute la province de Namur.

 

 

STRUCTURE ET ORGANISATION DU RÉSEAU

Le "Réseau Santé Namur" est composé d'organes constitutifs au sein desquels sont définis différents rôles spécifiques (pour de plus amples renseignements, veuillez consulter la convention de réseau) :

 

 

 

Tous les partenaires (membres adhérents et membres effectifs) de même que les représentants d’usagers et représentants de proches sont invités à participer au Groupe de travail transversal.

Le groupe de travail transversal, mis en place dans le cadre du Réseau Santé Namur, est un lieu consultatif fondamental du réseau. Il vise à permettre et favoriser l’échange entre les acteurs des différentes fonctions. Il se réunit, en moyenne, tous les mois.

 

Les partenaires membres effectifs participent également aux Comités de fonction.

Les Comités de fonction sont des espaces de concertation réunissant les acteurs d’une même fonction. Les Comités de fonction sont au nombre de cinq. On y questionne les besoins des acteurs de la fonction, on y précise les collaborations entre acteurs et entre fonctions, et on y développe des procédures et des outils de réseau. Y participent les « garants de service » de même que les représentants d’usagers et les représentants de proches. Les Comités de fonction se réunissent, en moyenne, tous les mois.

 

Chaque Comité de fonction désigne deux représentants (appelés « Garants de fonction ») qui participent au Comité de pilotage.

Le Comité de pilotage est un espace transversal de concertation de réseau organisé sur un mode représentatif. Le Comité de pilotage est un lieu décisionnel de la mise en œuvre du réseau. On y centralise les différents éléments émergeant du réseau (besoins, enjeux, propositions, développements,…) et on y réalise un travail de priorisation et de planification (Plan stratégique, Plan d’action,…). Le Comité de pilotage est composé de deux « garants de fonction » par fonction, d’un représentant du secteur assuétudes, d’un représentant du secteur internés, d’un représentant d’usager, d’un représentant de proches, des promoteurs du projet et du coordinateur de réseau. Le Comité de pilotage se réunit, en moyenne, tous les mois.

 

En plus de la participation de représentants d’usagers et de représentants de proches au sein des groupes de travail et des comités décrits ci-avant, le Réseau Santé Namur a mis en place un Conseil d’usagers et un Conseil de proches.

Ces deux conseils sont des lieux de concertation entre usagers et entre proches. Ils se réunissent, tous les mois, afin de participer directement à l’organisation des soins sur le territoire du projet (élaboration de recommandations à l’attention des professionnels, identification de thématiques à faire remonter au Comité de pilotage ou dans les Comités de fonction, participation au développement des outils du réseau, création de projets et d’initiatives,…).

 

Une fois par an, tous les partenaires (membres adhérents et membres effectifs) de même que les membres du Conseil d’usagers et du Conseil de proches sont invités à participer à l’Assemblée plénière.

L’Assemblée plénière est un espace d’information concernant l’évolution du Réseau Santé Namur. Elle vise à maintenir une information précise et complète des partenaires concernant la mise en place et le développement du projet, et à communiquer le bilan annuel des action du réseau. Pour télécharger le présentation Power Point de la dernière Assemblée plénière (10 décembre 2015), cliquer ici.

 

Le Réseau Santé Namur est également attentif à créer une dynamique de réseau et de collaboration entre acteurs de terrain. L’initiative des « Midis de réseau » a été créée afin de rencontrer cet objectif.

Convivialité, information sur un thème en lien avec la Réforme, nombre réduit de participants (maximum 30), rencontre lors d’un temps de midi, accueil parfois organisé chez un partenaire, sont autant d’ingrédients qui permettent aux « Midis de réseau » de favoriser le développement d’une plus grande inter-connaissance entre acteurs de terrain et le partage de bonnes pratiques. Pour plus d'informations, cliquer ici.

 

En parallèle de ces différents groupes de travail, comités et conseils constituant l’organigramme du réseau, il est à noter que le Réseau Santé Namur organise également des événements spécifiques ; réunions ponctuelles dédiées à des groupes-cibles ou à des thématiques spécifiques. Ces temps d’échange ont la vocation de permettre d’approfondir un thème de réseau avec les partenaires concernés par celui-ci.

 

 

 

ASSOCIATION ENTRE 2 HÔPITAUX NAMUROIS 

Le projet « Réseau Santé Namur » est le fruit d’une association entre l’Hôpital Neuro-Psychiatrique Saint-Martin et l’Hôpital Psychiatrique du Beau Vallon. Ceux-ci ont souhaité s’inscrire dans cette nouvelle dynamique des soins de santé mentale en proposant un projet d’envergure en vue d’apporter aux usagers psychiatriques de l’arrondissement de Namur une offre de soins novatrice.

 

Une partie du financement des nouveaux dispositifs de soins "PLEIADE" est issu d'un gel de lits chroniques effectués par chacun des deux hôpitaux promoteurs (en application de l'article 107 de la loi des hôpitaux) Le financement de la coordination de réseau provient d'un budget spécifique alloué par le S.P.F. Santé Publique.

 

 

 

DEVENIR PARTENAIRE

 

Votre institution souhaite devenir partenaire du projet "Réseau Santé Namur" ?

 Pour ce faire, il est nécessaire :

  • que les missions et les activités de votre institution, structure ou association soient en lien avec l’objet de la convention (cfr. chapitre 4 de la convention de réseau).
  • que votre institution accepte chacun des points énoncés dans la convention de réseau (valeurs et principes portés par la Réforme fédérale en santé mentale, objectifs stratégiques, etc.).
  • que vous adressiez la convention de réseau de même que l’annexe, dûment complétées, au Comité de pilotage par l’intermédiaire du coordinateur de réseau.

 

Le statut de partenaire R.S.N. est établi à partir du moment où il a été acté lors d’un Comité de pilotage sur avis du Comité de fonction concerné.

Les partenaires du « Réseau Santé Namur » peuvent signifier leur degré d’implication au sein du réseau en choisissant leur statut en tant que membre effectif ou membre adhérent du projet.

 

Le "Réseau Santé Namur" s’engage à respecter l’identité et les orientations stratégiques et opérationnelles propres à chacun de ses partenaires.

 

-  Pour télécharger la convention de réseau, cliquer ici.

-  Pour télécharger l'annexe à la convention de réseau, cliquer ici.

 

 

Votre institution souhaite introduire une déclaration d'acteur ensemblier ?

 Un "acteur ensemblier" est entendu comme une structure/organisation/institution qui est pouvoir organisateur de plusieurs services (on parle également d'acteur multi-services) et qui souhaite signer plusieurs conventions de réseau pour chacun de ses services individuellement. Préalablement à cela, l'acteur ensemblier doit compléter la "Déclaration spécifique pour acteur ensemblier".

 

-  Pour télécharger la "Déclaration spécifique pour acteur ensemblier", cliquer ici.