Le projet « Réseau Santé Namur » cherche à créer un espace de concertation entre des acteurs issus de secteurs différents mais qui, tous, s'occupent de personnes souffrant de problématiques psychiatriques.

 Que l'on soit acteur dans le secteur de la médecine générale, de l'aide sociale, de l'hébergement, des soins à domicile, de la réhabilitation psycho-sociale, de la réinsertion socio-professionnelle, etc., on peut être impliqué dans une situation qui concerne le domaine de la santé mentale. Il apparaît donc comme primordial d'organiser des modalités de concertation autour de l'usager qui puissent être communes aux différents acteurs namurois.

De sorte à ce que les usagers puissent être accompagné par des partenaires qui se parlent et qui parlent le même langage. De sorte à ce que les professionnels puissent davantage coordonner leurs actions autour de l'usager.

 

La finalité du réseau est donc que l'usager, en poussant les portes d'une institution, n'entre pas seulement dans une institution mais entre dans un réseau.

 

Zone d'action

 

Le territoire d'action visé par le projet "Réseau Santé Namur" est : l'arrondissement judiciaire de Namur ainsi que les communes d'Anhée et d'Yvoir. Ce territoire couvre une population de +/- 300.000 habitants. Ces 18 communes forment l'ensemble du réseau de partenaires que le projet "Réseau santé Namur" cherche à constituer. Elles représentent également la zone d'intervention des équipes mobiles "PLEIADE".


 

 

Association entre 2 hôpitaux namurois

 

Le projet « Réseau Santé Namur » est le fruit d’une association entre l’Hôpital Neuro-Psychiatrique Saint-Martin et l’Hôpital Psychiatrique du Beau Vallon. Ceux-ci ont souhaité s’inscrire dans cette nouvelle dynamique des soins de santé mentale en proposant un projet d’envergure en vue d’apporter aux usagers psychiatriques de l’arrondissement de Namur une offre de soins novatrice.

 

Une partie du financement des nouveaux dispositifs de soins "PLEIADE" est issu d'un gel de lits chroniques effectués par chacun des deux hôpitaux promoteurs (en application de l'article 107 de la loi des hôpitaux) Le financement de la coordination de réseau provient d'un budget spécifique alloué par le S.P.F. Santé Publique.